Hors-temps, hors-cadre, les paysages d’Alain Massicotte nous rappellent combien la nature elle-même est l’ultime chef-d’œuvre et combien grande, devant cette nature, se retrouve notre humilité, notre passion.

 

Alain Massicotte tente de saisir au passage, dans l’espace d’un instant, une nature absolue. Le peintre nous convie à contempler à notre tour la poésie, la fugacité et la lumière de ces rares moments. De ce temps et de ces petits bouts de paradis terrestres qui nous filent entre les doigts, il en rattrape la conscience intime à l’aide de ses pinceaux.

Céline Mayrand, « Le temps retrouvé », 2012, p.15.

Cour2017-TN27br